Si le monde équin occupe une place privilégiée dans notre Sud Yvelines, en ces temps de confinement, il traverse malheureusement une période difficile : centres équestres et poneys clubs notamment rencontrent des problèmes financiers liés à la suspension de leurs activités équestres ou liés au maintien du bien-être des équidés.

Il était vital de les soutenir et de les accompagner le mieux possible durant cette période.

C’est dans ce sens qu’avec une soixantaine de mes collègues députés de la majorité, j’ai interpellé le Gouvernement sur les mesures d’urgence économiques à mettre en place pour soutenir les centres équestres.

Merci au Gouvernement qui a immédiatement pris acte de notre demande en mettant en place un plan d’accompagnement financier spécifique et urgent des centres équestres recevant du public et des poneys clubs.

Par ailleurs, j’ai sollicit√© √©galement le Ministre de l’Agriculture quant √† la possibilit√© d‚Äôaccorder une attestation d√©rogatoire de d√©placement pour les propri√©taires afin de leur permettre de revenir s‚Äôoccuper de leurs √©quid√©s. Le ministre a r√©pondu favorablement √† ma demande ! A partir du 24 avril, les propri√©taires pourront retourner s’occuper de leurs chevaux !